Rénovation immobilière : 9 conseils pour financer vos travaux

Rénovation immobilière : 9 conseils pour financer vos travaux

Au fil des années, l’usure de la maison se fait ressentir et certains travaux sont à engager pour la conserver en bon état. Heureusement, de nombreuses aides de l’état peuvent vous aider à les financer en fonction de leur nature.

Les subventions municipales et gouvernementales

Les municipalités ont leurs propres programmes de rénovation dans le cadre de la transition énergétique, la stabilisation des fondations ou encore l’adaptation de votre logement à un handicap (Programme d’adaptation de domicile). 

  • La ville de Québec par exemple octroie une subvention spécifique à la rénovation des maisons patrimoniales d’un montant maximal de 12 500 dollars.
  • Montréal subventionne aussi de nombreux travaux : le programme Rénovation à la carte pour embellir votre bâtiment, le programme Rénovation résidentielle majeure pour une remise aux normes complète de votre logement.

Renseignez-vous sur les offres de votre municipalité.

Le gouvernement québécois quant à lui prolonge jusqu’en mars 2019 ses programmes de rénovation énergétique :

  1. Rénoclimat concerne l’isolation et l’étanchéité de l’habitat, l’occasion de demander une soumission à un couvreur à Montréal.
  2. Novoclimat s’adresse à la construction de maison à haute performance énergétique.
  3. Rénorégion permet aux familles dont les revenus sont faibles de réparer les défectuosités de leur logement pour un montant jusqu’à 12 000 dollars.
  4. Chauffez vert est destiné au remplacement des appareils de chauffage polluants par un équipement électrique ou à l’énergie renouvelable.

Les financements privés

Les banques peuvent compléter ces subventions, attention toutefois aux taux d’intérêt.

  1. La marge de crédit hypothécaire peut s’élever jusqu’à 80% de la valeur de la maison. Le taux d’intérêt sera bien plus intéressant qu’une marge de crédit personnelle. Vous serez éligible si toutefois votre hypothèque n’arrive pas à échéance prochainement. Les remboursements ont aussi le mérite d’être flexibles.
  2. Une nouvelle tranche hypothécaire peut vous être accordée, mais soyez vigilant : en cas de vente, si les tranches ne concordent pas, vous paierez des pénalités.
  3. Le refinancement de votre hypothèque à taux pondéré consiste à augmenter le montant emprunté au départ. Vous remboursez ensemble l’hypothèque et les travaux. Cette solution vous oblige à passer devant le notaire et à payer des frais.
  4. Votre famille ou des proches peuvent éventuellement vous prêter de l’argent.
  5. Les paiements échelonnés : certaines entreprises de rénovation le proposent, parlez-en.

Ne perdez pas de vue que les subventions peuvent se cumuler et que votre reste à charge pourra sans doute faire l’objet de crédits d’impôt.

Les commentaires sont clos.