Qu’est-ce qu’un spécialiste du droit de la famille ?

Qu’est-ce qu’un spécialiste du droit de la famille ?

Tout ce qui a trait aux relations d’ordre familial est du domaine de l’avocat en droit de la famille. Couple et famille, maints sont ses domaines de compétence mais on les regroupe souvent sous trois ordres : le droit du couple, le droit des enfants ainsi que la succession. Ces affaires sont particulièrement délicates, l’appel à un spécialiste est souvent crucial. Nous allons préluder le métier d’avocat en droit des familles à travers ses différents domaines de compétence.

Un spécialiste en droit du couple

Les relations familiales peuvent être simples ou recomposées (concubinage, monoparental, etc.), et tout ceci se base sur le couple. L’avocat en droit de la famille traite alors tout élément du contrat de mariage et du PACS (Pacte social de solidarité). Pendant l’union civile, le principal domaine de compétence de l’avocat est le conseil et la rédaction du régime matrimonial (séparation des biens, communauté ou la participation aux acquêts). Pour traiter ces différentes affaires, retrouvez des adresses d’avocats à perpignan sur les annuaires en ligne.

 En désunion, il traite principalement du divorce. La présence d’un avocat est généralement obligatoire en divorce, surtout pendant la phase judiciaire. À l’amiable ou conflictuel, l’assistance d’un avocat lors d’un divorce est cruciale au niveau du respect de la procédure. Les modalités sont nombreuses : garde d’enfant, régime matrimonial, pension alimentaire, etc. Enfin, l’avocat droit de la famille engage des actions en faveur des valeurs de la famille, en l’occurrence la violence conjugale (physique, morale, sexuelle).

Compétence d’ordre économique

Les aspects économiques en droit familial englobent plusieurs paramètres, dont la succession, la donation, le legs, l’assurance vie, les problèmes patrimoniaux et le testament. Ces questions sont souvent sources de conflit au niveau de la famille. Avec l’aide d’un notaire, l’avocat s’assure de la répartition légale du patrimoine, contestation ou non du testament. Pour éviter ces situations conflictuelles et d’indivision, la personne doit consulter un avocat au moment de son vivant.

Garant des droits des enfants

Dans les relations familiales, les principales questions liées aux enfants sont l’adoption et les modalités du divorce. Si une personne souhaite engager une procédure d’adoption (adoption simple ou plénière), l’assistance d’un avocat est capitale. La procédure est souvent lourde, et peut devenir rapidement délicate vis-à-vis de la famille d’origine. Il peut s’agir des modalités de contact avec la famille (adoption simple), de la révocation de l’adoption, ….

L’autorité parentale est également au cœur de la vie familiale. La famille doit garantir les droits de l’enfant, dont l’obligation de scolarisation (à 6ans) en particulier. L’enfreint aux différents droits de l’enfant est de la compétence de l’avocat en droit des familles. L’abus sur mineur est également du ressort de l’avocat en droit des personnes. Lors d’une procédure de divorce, le bien-être de celui-ci doit alors prôner. La bienséance de l’avocat est donc requise, mais en cas de désaccord, la saisine du juge aux affaires familiales décide dans l’intérêt de l’enfant.

Les commentaires sont clos.