Faut-il encore investir dans l’immobilier locatif ?

Faut-il encore investir dans l’immobilier locatif ?

Si vous avez beaucoup d’argent disponible, le meilleur usage que vous pouvez en faire est de l’investir. Cela vous permettra de le faire fructifier afin d’obtenir un revenu récurrent. Parmi les investissements les plus populaires, on compte évidemment l’immobilier et plus précisément l’immobilier locatif. Mais concrètement, faut-il encore investir dans l’immobilier locatif ?

Les avantages de l’investissement dans l’immobilier locatif

Pour commencer, sachez qu’investir dans l’immobilier locatif vous apportera plusieurs avantages, principalement aux niveaux financier et fiscal.

Premièrement, ce type d’investissement vous permet de déduire certaines dépenses dans votre déclaration de revenus : intérêts du prêt immobilier, assurance du bien, rénovations, entretien, gestion immobilière, taxes locales, etc. En réduisant votre revenu imposable, ces dépenses déductibles vous permettent alors de payer moins d’impôts.

Deuxièmement, s’il s’avère que votre investissement n’est pas rentable et que vous subissez des pertes (ce que nous ne vous souhaitons pas), vous pouvez aussi les déduire de vos revenus.

Troisièmement, l’investissement dans l’immobilier locatif vous assure également un revenu mensuel régulier, pendant les périodes où votre bien est occupé par des locataires. Cela est donc bien plus intéressant et stable que d’autres placements.

Quels sont les inconvénients et les risques ?

Enfin, comme dans tout investissement, l’immobilier locatif présente également son lot d’inconvénients et de risques.

Bien sûr, lorsque vous mettez un bien immobilier en location, vous courez toujours le risque que votre locataire ne paie pas son loyer en temps voulu. En cas de souci avec un mauvais payeur, il est possible de s’adresser à la cour des petites créances et jugements. Si besoin, n’hésitez pas à contacter un avocat qui vous conseillera le mieux sur les démarches à entreprendre dans cette situation.

Du côté des inconvénients, voici les principaux :

  1. Obtenir un financement pour l’achat du bien immobilier peut s’avérer compliqué (votre apport doit être de 20% minimum).
  2. Vous assumez toutes les contraintes d’un propriétaire : entretien, travaux, réparations urgentes, négociations avec les locataires, éventuels frais d’agence immobilière, etc.
  3. Revendre votre bien pourra aussi être compliqué, long et coûteux. Selon l’état du marché immobilier, vous aurez peut-être du mal à trouver un acheteur.

Finalement, c’est à vous de peser le pour et le contre avant de décider ou non d’investir dans l’immobilier locatif. Le mieux reste de demander conseil à un conseiller en investissement immobilier, qui vous aidera dans vos démarches et vos réflexions.

Les commentaires sont clos.