Comment économiser en tant que travailleur autonome ?

Comment économiser en tant que travailleur autonome ?

Être travailleur autonome possède de nombreux avantages : le choix de ses horaires, le travail à la maison, un salaire souvent plus élevé, la variété de tâches et de clients… Mais il y a aussi quelques inconvénients et notamment devoir gérer sa comptabilité, payer des impôts spécifiques et ne pas bénéficier de la retraite. Alors toute économie est bonne à prendre et mieux vaut anticiper en cas de coup dur et pour ses vieux jours.

Surveiller ses habitudes de consommation

Pour faire des économies, la première étape est de surveiller ses dépenses.

  • Lesquelles sont incompressibles ?
  • Lesquelles sont inutiles ?
  • Sur quoi pouvez-vous réduire vos dépenses ?
  • Un fichier Excel fait l’affaire et vous permettra de constater où va votre argent et de trouver où vous pouvez économiser et même épargner !

Établir chaque mois un budget

Après avoir observé vos dépenses, chaque mois, établissez votre budget à ne pas dépasser. Pensez à inclure les impôts à payer, le loyer, les courses, les loisirs… Et n’oubliez pas l’épargne ! Un travailleur autonome consciencieux est un travailleur autonome qui épargne pour des projets futurs, mais aussi pour sa retraite.

Tout comparer !

Aujourd’hui, il est facile de tout comparer sur internet. Le travailleur autonome doit s’en servir ! N’hésitez pas à demander un devis pour un hébergement de site web afin d’être sûr que vous payez le bon prix en fonction des fonctionnalités de votre plateforme. Mais il en va de même pour les fournisseurs auxquels vous avez peut-être besoin de faire appel. Restez à l’affût des bonnes affaires et n’hésitez pas à changer si un concurrent vous fait une meilleure offre.

Ne pas avoir peur de négocier

Au début, le travailleur autonome a tendance à tout accepter sans négocier par peur de ne pas trouver de clients. Pourtant, la négociation fait partie de votre travail. Vous ne prenez pas beaucoup de risques à négocier. C’est plutôt le contraire ! Un client qui rechigne à payer restera un mauvais payeur, peu importe votre prix de départ. Votre travail a de la valeur, soyez-en certain ! Le seul risque que vous prenez est de gagner plus d’argent.

Ouvrir un compte retraite

Le travailleur autonome n’a pas droit au système de retraite des employés. Il doit cotiser lui-même. Commencez d’abord par épargner sur votre compte CELI, puis sur votre compte REER. Cotisez de manière régulière, toutes les semaines ou tous les mois, afin d’anticiper votre retraite.

Alors, quelles astuces allez-vous utiliser pour économiser ?

Les commentaires sont clos.