Archives de
Auteur : Sabrina

Le Téléthon : une mobilisation intergénérationnelle !

Le Téléthon : une mobilisation intergénérationnelle !

Chaque année, ce sont près de 70 millions d’euros qui sont récoltés au profit de la recherche et de l’aide aux malades dans le cadre du Téléthon. Côté bénévoles, c’est un véritable soutien intergénérationnel qui émerge. En effet, enfants, parents ou grands-parents, tous peuvent suivre le marathon télévisé ou participer aux activités organisées partout en France.

Comment fonctionne le Téléthon ?

Le Téléthon est une association caritative française organisée par l’Association française contre les myopathies (AFM) depuis 1987. Elle récolte des fonds pour financer des projets de recherche sur les maladies génétiques. L’événement caritatif a lieu chaque année lors du premier week-end du mois de décembre. En 2018, le Téléthon a eu lieu du 7 au 8 décembre.  L’opération prend alors trois formes :

  • Emission télévisée : France Télévisions met en place un marathon télévisuel de 30 heures sur ses chaînes. Artistes, musique, reportage et défis en direct seront présents pour divertir le public.
  • Défis : Une multitude de défis se créent partout en France. Bénévole ou non, tout le monde peut contribuer en réalisant son propre événement.
  • Promesse de dons : Au cours de l’événement, le Téléthon collecte vos promesses de dons grâce au numéro mis en place (36 37). Il est également possible de faire un don en ligne en passant par le site internet officiel.

Des animations accessibles à tous

Le Téléthon est connu pour ses multiples animations organisées sur l’ensemble de l’Hexagone.

Chaque année ce sont près de 5 millions de français qui y participent à travers plus de 20000 manifestations culturelles, sportives, ludiques ou encore gastronomiques. En 2018, le premier défi XXL encouragé par l’association a été la réalisation d’1 million de crêpes ! Pour y parvenir il suffisait d’organiser son propre événement : crêpe party entre amis, voisins ou collègues, puis de l’enregistrer auprès de l’AFM-Téléthon pour que la collecte soit reversée.

D’autre records ont tenté d’être battus comme la réalisation du plus long tricot du monde, ou la création de la plus grande chaine de trombones, ou encore l’assemblage de plus haute pyramide de légumes, etc… Ce ne serait pas la première fois que le Téléthon s’inscrit dans le Guiness Book des records. Ainsi, en 2017, les bénévoles ont réalisé le plus grand alignement de parts de tartes (421,60m) et la plus longue traîne de mariée (8095,40m).

N’hésitez pas à vous renseigner pour connaître les événements organisés près de chez vous. Qu’ils soient issus de particuliers (vide-grenier, ventes de gourmandises, rencontres sportives etc. ou de partenaires officiels (EDF, Carrefour, La Poste, etc.), ces animations partagent un même objectif : récolter des fonds pour les malades.

Une mobilisation de toutes les générations

Petits et grands se mobilisent pour venir en aide aux 200 000 bénévoles. Des animations sont mises en place dans les écoles mais également dans les résidences services seniors. C’est comme cela que l’on assiste à une mobilisation intergénérationelle.

Aux Résidentiels par exemple, un programme a spécialement été mis en place pour partager ce moment de solidarité. Du 7 au 8 Décembre 2018, chorale, loto, pause gourmande et divers stands étaient organisés aux Résidentiels du Château d’Olonne. Ouvertes à tous, l’intégralité des bénéfices de ces deux journées a été reversée au téléthon. L’occasion de soutenir cette cause tout en valorisant les réalisations des aînés.

Dans quel camping passer ses vacances en Normandie ?

Dans quel camping passer ses vacances en Normandie ?

La Normandie est une destination idéale pour des vacances placées sous le signe de la baignade. La Normandie, c’est en réalité des piscines, mais aussi des plages et rivières. On trouve également de nombreuses forêts à travers la région. C’est donc l’endroit de rêve non seulement pour les amateurs de pêche, mais aussi pour les randonneurs. Séjourner en Normandie, c’est partir aussi à la rencontre des sites comme la Tapisserie de Bayeux. Mais, avant de profiter des merveilles de la région, faites votre réservation de location de vacances au camping La Gallouette.

Lire la suite Lire la suite

Les adresses incontournables pour les vacances dans le Pays Basque

Les adresses incontournables pour les vacances dans le Pays Basque

Pour chaque période de vacances, l’on est constamment à la recherche d’un cadre nouveau et inédit. Avez-vous déjà pu visiter le Pays Basque ? En avez-vous réellement profité en choisissant de séjourner dans les plus beaux campings ou de visiter les plus beaux endroits ? Quelles sont donc les adresses incontournables pour les vacances dans le Pays Basques ?

Lire la suite Lire la suite

Cuisine intégrée : comment choisir son électroménager ?

Cuisine intégrée : comment choisir son électroménager ?

Vous construisez ou rénovez votre cuisine ? Vous vous demandez comment choisir l’électroménager de votre cuisine intégrée ? Suivez le guide !

Quels sont vos besoins ?

Tout d’abord, sachez qu’une cuisine intégrée ne doit pas nécessairement comporter tous les appareils électroménagers disponibles. Vous avez plutôt intérêt à n’installer que ceux dont vous avez effectivement besoin. Inutile de dépenser de l’argent et de gâcher de l’espace pour des appareils que vous n’utiliserez pas.

Avant d’investir dans des équipements pour votre cuisine intégrée, commencez donc par lister ceux qui vous seront vraiment utiles. En consommant intelligemment, vous pourrez même vous permettre d’acheter des modèles un peu plus haut de gamme.

Préférez des dimensions standard

Deuxièmement, si vous voulez installer de l’électroménager dans votre cuisine intégrée, il faudra opter pour des éléments encastrables. Ces appareils sont spécialement conçus pour s’intégrer parfaitement dans le reste de la cuisine et du mobilier. Évidemment, vous aurez intérêt à choisir des dimensions standard.

Cela vous assurera une installation facile dans votre cuisine intégrée. Et quand vous déménagerez, vous pourrez même emporter vos appareils encastrables dans votre nouvelle cuisine.

Vérifiez la consommation énergétique

Ensuite, vous devez bien sûr étudier les caractéristiques techniques de vos futurs appareils. En plus de leurs performances, il est important de vérifier leur consommation énergétique. Les appareils électroménagers à faible consommation d’énergie sont souvent un peu plus coûteux à l’achat, mais ils offrent d’excellentes performances qui réduisent la facture énergétique.

Si vous êtes soucieux de l’écologie, mieux vaut investir dans des équipements à faible consommation, qui seront rapidement rentabilisés. Et s’ils tombent en panne, il vaut mieux contacter un spécialiste en réparation de réfrigérateur à Boucherville au lieu de racheter un appareil neuf.

Choisissez un look assorti

Enfin, un autre intérêt des cuisines intégrées est d’offrir un look uniforme à la pièce. Cela signifie que lorsque vous choisissez votre électroménager, il est préférable de sélectionner des designs assortis. Cela vaut évidemment pour vos appareils encastrés, mais aussi pour tous vos autres éléments électroménagers : machine à café, grille-pain, robot pâtissier, etc.

Dans la mesure du possible, achetez des modèles dont le style et les coloris correspondent au reste de votre cuisine. Votre pièce n’en sera que plus harmonieuse et agréable !

Faut-il encore investir dans l’immobilier locatif ?

Faut-il encore investir dans l’immobilier locatif ?

Si vous avez beaucoup d’argent disponible, le meilleur usage que vous pouvez en faire est de l’investir. Cela vous permettra de le faire fructifier afin d’obtenir un revenu récurrent. Parmi les investissements les plus populaires, on compte évidemment l’immobilier et plus précisément l’immobilier locatif. Mais concrètement, faut-il encore investir dans l’immobilier locatif ?

Les avantages de l’investissement dans l’immobilier locatif

Pour commencer, sachez qu’investir dans l’immobilier locatif vous apportera plusieurs avantages, principalement aux niveaux financier et fiscal.

Premièrement, ce type d’investissement vous permet de déduire certaines dépenses dans votre déclaration de revenus : intérêts du prêt immobilier, assurance du bien, rénovations, entretien, gestion immobilière, taxes locales, etc. En réduisant votre revenu imposable, ces dépenses déductibles vous permettent alors de payer moins d’impôts.

Deuxièmement, s’il s’avère que votre investissement n’est pas rentable et que vous subissez des pertes (ce que nous ne vous souhaitons pas), vous pouvez aussi les déduire de vos revenus.

Troisièmement, l’investissement dans l’immobilier locatif vous assure également un revenu mensuel régulier, pendant les périodes où votre bien est occupé par des locataires. Cela est donc bien plus intéressant et stable que d’autres placements.

Quels sont les inconvénients et les risques ?

Enfin, comme dans tout investissement, l’immobilier locatif présente également son lot d’inconvénients et de risques.

Bien sûr, lorsque vous mettez un bien immobilier en location, vous courez toujours le risque que votre locataire ne paie pas son loyer en temps voulu. En cas de souci avec un mauvais payeur, il est possible de s’adresser à la cour des petites créances et jugements. Si besoin, n’hésitez pas à contacter un avocat qui vous conseillera le mieux sur les démarches à entreprendre dans cette situation.

Du côté des inconvénients, voici les principaux :

  1. Obtenir un financement pour l’achat du bien immobilier peut s’avérer compliqué (votre apport doit être de 20% minimum).
  2. Vous assumez toutes les contraintes d’un propriétaire : entretien, travaux, réparations urgentes, négociations avec les locataires, éventuels frais d’agence immobilière, etc.
  3. Revendre votre bien pourra aussi être compliqué, long et coûteux. Selon l’état du marché immobilier, vous aurez peut-être du mal à trouver un acheteur.

Finalement, c’est à vous de peser le pour et le contre avant de décider ou non d’investir dans l’immobilier locatif. Le mieux reste de demander conseil à un conseiller en investissement immobilier, qui vous aidera dans vos démarches et vos réflexions.

Comment calculer votre budget de rénovation ?

Comment calculer votre budget de rénovation ?

Si vous souhaitez rénover tout ou partie de votre maison/appartement, vous devez absolument gérer vos dépenses de manière optimale. En effet, rénover l’intérieur ou l’extérieur nécessite un certain investissement financier. Pour éviter les mauvaises surprises et vous assurer de pouvoir effectivement financer tous vos travaux, il faut donc établir un budget précis. Suivez nos indications pour savoir comment calculer votre budget de rénovation.

Quel type de rénovation prévoyez-vous ?

Pour commencer, sachez que toutes les rénovations ne sont pas équivalentes et n’entraînent donc pas les mêmes coûts. Si vous souhaitez simplement remplacer vos papiers peints usés ou installer un plancher en bois franc dans votre salon, vous ferez des travaux bien moins importants qu’en rénovant entièrement votre cuisine. C’est pourquoi il est essentiel de bien cadrer votre projet de rénovation en amont.

Commencez donc par lister les pièces à rénover et inventoriez les changements que vous souhaitez y apporter. Cette liste constituera la base pour établir votre budget détaillé.

Quels sont les postes de dépenses pour vos rénovations ?

Ensuite, il faut réaliser un état des lieux plus approfondi et lister précisément les différents postes de dépenses à prévoir. En d’autres termes, il s’agit de définir toutes les tâches à effectuer pour rénover chacune des pièces concernées.

Voici les principaux postes de dépenses à prévoir, en fonction du type de rénovations envisagé :

  • Rénovation structurelle : gros œuvre, démolition, etc. Les frais seront probablement très élevés et vous devrez contacter des professionnels qualifiés, qui feront des travaux de qualité et en toute sécurité.
  • Installations intégrées au bâtiment : système électrique, chauffage, isolation, aération, ventilation, cloisons, etc. À ce niveau, les travaux peuvent être plus ou moins importants (et donc onéreux). Le recours à un expert n’est pas forcément nécessaire selon les travaux prévus.
  • Mobilier intégré : cuisine, placards, sanitaires, etc. Ici encore, les coûts dépendent beaucoup de l’intervention ou non de prestataires, mais aussi des matériaux choisis.
  • Travaux de rafraîchissement : sols, murs, luminaires, etc. Allez dans le détail, pour n’oublier aucune dépense potentielle.

Demandez des devis détaillés

Pour finir, une fois que vous aurez listé tous vos besoins en rénovation, il faudra ensuite demander des devis personnalisés à divers fournisseurs et prestataires. Contactez différents vendeurs et artisans, pour pouvoir comparer leurs offres détaillées.

En établissant un budget précis pour vos rénovations, vous maîtriserez mieux vos dépenses.

3 idées innovantes pour rendre votre business vivant

3 idées innovantes pour rendre votre business vivant

La gestion d’une entreprise repose sur l’animation de son équipe, mais également sur l’animation d’une communauté en ligne ou IRL (in real life) auprès des clients et des prestataires. Alors, comment rendre son business vivant pour attirer la clientèle et faire rester ses collaborateurs ? Voici trois solutions innovantes adaptées à tout type d’entreprise.

Passer en mode créatif pour animer son équipe

Casser la routine, c’est nécessaire dans un couple pour continuer ensemble, mais également au travail pour redonner de la dynamique à votre équipe et créer des liens.

Pour passer en mode manager créatif, voici quelques éléments à ne pas négliger :

  • Ne censurez aucune idée : laissez libre cours à la créativité de chacun par des formulations encourageantes,
  • Tissez des liens entre les membres de l’équipe à travers des jeux et du team building afin d’améliorer la collaboration entre vos collaborateurs,
  • Faites appel à la diversité : si vous n’avez que des ingénieurs bloqués sur un projet, invitez un assistant ou un commercial à participer aux débats. Son regard neuf permettra sans doute de débloquer la situation et de donner de nouvelles pistes de réflexion. Pour agrandir le champ des possibles et laisser chaque employé développer son imagination, proposez un cadre différent. Changez de lieu régulièrement permet de bousculer les habitudes, à condition de penser à la location d’une salle de réunion !

Diffuser une culture de transparence et de partage sur internet

En ligne, sur votre site internet et sur les réseaux sociaux, votre présence est indispensable. Mais pour créer un lien avec vos potentiels clients et prestataires, il faut qu’ils aient confiance en votre entreprise.

Plus l’internaute sera informé sur vous, votre équipe, vos produits de l’élaboration à la vente, plus il aura envie d’acheter chez vous et pas chez un concurrent. C’est souvent difficile dans des entreprises où l’information circule mal, mais pourtant nécessaire pour créer une communauté solide et augmenter ses ventes par extension.

Créer des ateliers pour faire découvrir vos produits

Si vous avez une boutique physique et même si vous vendez un produit en ligne, n’hésitez pas à rencontrer vos futurs clients. Parce que le lien sur internet, c’est bien, mais en vrai c’est mieux ! L’expérience du produit favorise les achats.

Vous êtes artisan ? Créez un atelier proposant aux clients de venir voir la fabrication de votre produit (avec dégustation à la fin). Vous vendez des produits de cosmétiques, de bien-être ou des vêtements ? Proposez un atelier pour apprendre à se maquiller, à faire des massages ou à assortir ses vêtements.

N’importe quelle entreprise peut, avec quelques astuces, rendre son business plus vivant et attirer ainsi de nouveaux clients ou fidéliser les anciens.

Comment économiser en tant que travailleur autonome ?

Comment économiser en tant que travailleur autonome ?

Être travailleur autonome possède de nombreux avantages : le choix de ses horaires, le travail à la maison, un salaire souvent plus élevé, la variété de tâches et de clients… Mais il y a aussi quelques inconvénients et notamment devoir gérer sa comptabilité, payer des impôts spécifiques et ne pas bénéficier de la retraite. Alors toute économie est bonne à prendre et mieux vaut anticiper en cas de coup dur et pour ses vieux jours.

Surveiller ses habitudes de consommation

Pour faire des économies, la première étape est de surveiller ses dépenses.

  • Lesquelles sont incompressibles ?
  • Lesquelles sont inutiles ?
  • Sur quoi pouvez-vous réduire vos dépenses ?
  • Un fichier Excel fait l’affaire et vous permettra de constater où va votre argent et de trouver où vous pouvez économiser et même épargner !

Établir chaque mois un budget

Après avoir observé vos dépenses, chaque mois, établissez votre budget à ne pas dépasser. Pensez à inclure les impôts à payer, le loyer, les courses, les loisirs… Et n’oubliez pas l’épargne ! Un travailleur autonome consciencieux est un travailleur autonome qui épargne pour des projets futurs, mais aussi pour sa retraite.

Tout comparer !

Aujourd’hui, il est facile de tout comparer sur internet. Le travailleur autonome doit s’en servir ! N’hésitez pas à demander un devis pour un hébergement de site web afin d’être sûr que vous payez le bon prix en fonction des fonctionnalités de votre plateforme. Mais il en va de même pour les fournisseurs auxquels vous avez peut-être besoin de faire appel. Restez à l’affût des bonnes affaires et n’hésitez pas à changer si un concurrent vous fait une meilleure offre.

Ne pas avoir peur de négocier

Au début, le travailleur autonome a tendance à tout accepter sans négocier par peur de ne pas trouver de clients. Pourtant, la négociation fait partie de votre travail. Vous ne prenez pas beaucoup de risques à négocier. C’est plutôt le contraire ! Un client qui rechigne à payer restera un mauvais payeur, peu importe votre prix de départ. Votre travail a de la valeur, soyez-en certain ! Le seul risque que vous prenez est de gagner plus d’argent.

Ouvrir un compte retraite

Le travailleur autonome n’a pas droit au système de retraite des employés. Il doit cotiser lui-même. Commencez d’abord par épargner sur votre compte CELI, puis sur votre compte REER. Cotisez de manière régulière, toutes les semaines ou tous les mois, afin d’anticiper votre retraite.

Alors, quelles astuces allez-vous utiliser pour économiser ?

Divorce : comment refaire sa vie avec des enfants ?

Divorce : comment refaire sa vie avec des enfants ?

Un divorce est une expérience difficile, qui l’est d’autant plus pour des parents. En effet, en plus de gérer leur propre changement de vie, ils doivent aussi veiller au bien-être de leurs enfants. L’objectif : trouver un équilibre qui conviendra aux petits et aux parents. Mais concrètement, comment refaire sa vie avec des enfants après un divorce ?

Organisez la garde des enfants

Généralement, des parents qui divorcent souhaitent continuer à voir leurs enfants. Le couple ne vivant plus sous le même toit, il faut alors organiser une garde partagée. Plusieurs formats existent : une semaine sur deux, chez un parent en semaine et chez l’autre le week-end, etc. Dans certains cas, cette garde s’organise naturellement et facilement. Mais dans d’autres, il arrive que les parents se disputent la garde de leurs enfants.

Afin de débloquer la situation, il est alors conseillé de prendre un avocat pour garde partagée. Il aidera le couple séparé à trouver un terrain d’entente, pour que la garde soit partagée équitablement et dans le souci du bien-être des enfants.

Prenez soin de vous

Ensuite, si vous obtenez la garde de vos enfants, vous devez aussi prendre soin de vous. Le piège des parents célibataires est de se donner corps et âme à leurs enfants, sans prendre le temps de souffler. Entre le travail, l’entretien de la maison, l’école, les activités extra-scolaires, etc. vous n’avez plus de temps pour vous.

Or, si vous voulez refaire votre vie avec des enfants, il est dans votre intérêt comme dans le leur de vous accorder du temps. L’idée est de prendre soin de vous de manière régulière, pour être en meilleure forme physique et mentale. Cela vous permettra d’avancer dans votre nouvelle vie, tout en offrant un cadre plus sain à vos enfants.

Ne restez pas enfermé(e)

Enfin, dans la même idée, il est préférable de ne pas vous enfermer dans une routine où seuls vos enfants comptent. Plus précisément, il est important que vous sortiez et voyiez des gens – des adultes. Sortir avec des amis ou rencontrer de nouvelles personnes vous aidera à vous épanouir et à ne pas étouffer.

À ce moment, vous pourrez confier vos enfants à votre ex ou engager un(e) baby-sitter.

Après un divorce, refaire sa vie avec des enfants demande du temps et beaucoup d’adaptation. Entourez-vous donc des bonnes personnes.

C’est Noël tous les jours sur Internet !

C’est Noël tous les jours sur Internet !

Les promotions de Noël vous manquent et vous avez hâte que cette fête vienne vous faire profiter de quelques réductions sur achats. Plus besoin d’attendre. Sur le web, c’est Noël à chaque instant. Vous trouverez ainsi en ligne des sites qui sont en promotion toute l’année et d’autres, à des occasions particulières. Plusieurs sont les autres sites rangés dans la catégorie de guides d’achat. Grâce à cet article, vous prendrez connaissance d’infos utiles sur les différentes promotions et autres astuces pour acheter les bons produits à moindre coût ou juste pour vous divertir.

Lire la suite Lire la suite

Organisateur d’événement : un emploi nécessitant une grande polyvalence

Organisateur d’événement : un emploi nécessitant une grande polyvalence

Vous êtes un administrateur chevronné et passionné de gestion puis vous avez déjà l’habitude de planifier et d’organiser des évènements qui ont réussi. Vous souhaitez donc vous perfectionner afin de préparer les évènements des plus exceptionnels ? Alors, notez qu’un organisateur d’évènement doit à chaque circonstance rechercher le meilleur pour satisfaire sa clientèle. Pour y parvenir, il est pratique de considérer certains usages à mettre au point pendant l’organisation de vos prochains évènements.

Lire la suite Lire la suite

Qui vous indemnise en cas d’accident de la vie ?

Qui vous indemnise en cas d’accident de la vie ?

Personne n’est à l’abri d’un accident. Et lorsqu’un tel événement se produit, les conséquences peuvent être considérables, tant physiquement que mentalement et financièrement. Dès lors, qui vous indemnise en cas d’accident de la vie ?

Un accident de vie : qu’est-ce que c’est exactement ?

Comme son nom l’indique, un accident de vie survient dans la sphère privée, contrairement à l’accident de travail qui a lieu dans le cadre de l’activité professionnelle. D’ailleurs, on parle aussi d’accident de vie privée.

Dans les faits, il regroupe un grand nombre d’accidents, plus ou moins graves : chute, choc, brûlure, coupure, intoxication, etc. Certains n’auront que peu voire pas de répercussion (courte incapacité de travail, hospitalisation momentanée, etc.), tandis que d’autres auront des conséquences importantes, longues, voire permanentes (invalidité, dépendance, pathologie de longue durée, etc.).

Par ailleurs, sachez qu’un accident de vie peut être avec ou sans tiers responsable. Si une autre personne est impliquée dans votre accident, les questions d’assurance et d’indemnisation ne seront pas les mêmes.

La prise en charge par l’assurance de la victime

S’il vous arrive un accident de vie sans tiers responsable, votre propre assurance maladie-accidents-invalidité vous indemnisera. Vous devrez compléter un formulaire et le transmettre à votre assureur.

Et pour une prise en charge plus complète, mieux vaut souscrire une assurance invalidité privée en plus du régime public.

En cas de tiers responsable

Si votre accident de vie implique une autre personne, on parle de « tiers responsable ». Dans ce cas, l’assurance du tiers (qu’il s’agisse d’un particulier ou d’un professionnel) se chargera de votre indemnisation.

Et si l’assurance du tiers responsable ne prend pas en charge votre accident de vie, le conflit devra être solutionné d’une autre façon, par la médiation ou au tribunal. La victime pourra alors demander des dommages et intérêts pour les préjudices (physiques et moraux) subis.

Les fonds spéciaux

Enfin, notez qu’il existe différents fonds solidaires au Québec, qui aident les victimes d’accidents de vie (avec ou sans tiers responsable) à obtenir réparation. Ces fonds fournissent des renseignements et des aides sur les démarches à effectuer et accompagnent les demandeurs dans leur obtention d’indemnisations. Si besoin, n’hésitez pas à consulter ces associations.

En cas d’accident de vie, vous pouvez donc être indemnisé de diverses façons, selon votre situation. Alors renseignez-vous bien !

Tout savoir sur les bruleurs de graisse : avis et conseils !

Tout savoir sur les bruleurs de graisse : avis et conseils !

Actuellement, parmi les meilleurs traitements à suivre pour perdre du poids, la prise de brûleurs de graisses est conseillée par de nombreux nutritionnistes. Respecter un régime alimentaire spécial ne suffit pas à éliminer ses kilos de trop. Pour brûler ses gras, il est important d’ajouter des compléments alimentaires particuliers. Les brûleurs de graisses sont donc incontournables. En plus d’aider à éradiquer les graisses dans l’organisme, ces produits sont d’une grande efficacité pour apporter un grand nombre de nutriments essentiels. Est-ce nécessaire de prendre des brûleurs de graisse ? La réponse est un grand oui ! Ces produits sont indispensables pour réussir haut la main son projet perdre des kilos en trop.

Les brûleurs de graisses, des produits efficients et puissants parfaitement conçus

La fabrication des brûleurs de graisses suit un processus spécifique et des tests en laboratoire afin de prouver et attester leur efficacité. Les industriels produisant ces compléments alimentaires respectent des normes de sécurité spécifiques. Pour limiter les effets secondaires possibles de ces produits, les fabricants suivent à la lettre les règles pharmaceutiques de production de médicaments. Afin de ne pas risquer d’aggraver la santé des consommateurs, les ingénieux inventeurs de ces traitements maximisent les recherches autour des résultats obtenus à partir de la prise de brûleurs de graisses. Durant ces travaux, ils constatent de près la performance et la fiabilité au niveau santé avant le lancement sur le marché de ces produits aidant à maigrir. Pour ceux ou celles qui souhaite en savoir plus sur les produits puissants pour brules graisse, il suffit de faire quelques recherches sur la toile.

Les brûleurs de graisses, des consommateurs satisfaits des effets obtenus

Actuellement, beaucoup de femmes et hommes se sont tournés vers l’utilisation de brûleurs de graisses afin de maigrir de manière rapide et simple. La prise de ces produits a permis à ces personnes satisfaites de constater un réel changement dans leur vie. La perte de poids a été atteinte et beaucoup sont heureux d’avoir pris la meilleure décision en adoptant la consommation de brûleurs de graisses. Envie d’éliminer son surplus de kilos ? La solution révolutionnaire est tout indiquée. Il faut prendre de manière régulière des brûleurs de graisses. Intégrer ces compléments alimentaires dans ses habitudes permet de profiter de différents avantages très considérables.

Dites adieu aux problèmes de poids et aux possibles futurs problèmes de santé à cause de son surpoids ! À l’aide d’un régime équilibré et sain, sans oublier la consommation de brûleurs de graisses, vous pouvez retrouver un corps fin et en bonne santé. De plus, à noter que ces produits ne sont pas seulement utilisés pour perdre du poids. Ils permettent également de bien garder sa ligne et ne pas retomber dans l’enfer de l’obésité. Sachez que si vous souhaitez donc prendre des compléments alimentaires, demander les conseils d’un professionnel en la matière est toujours indispensable. Il pourra vous aider dans la fréquence de prise des brûleurs de graisses, la quantité adaptée à consommer au quotidien, le mode d’alimentation à privilégier durant son régime amaigrissant… Il peut aussi vous conseiller sur le meilleur brûleur de graisse à l’heure actuelle. Donc, n’hésitez pas à consulter un spécialiste dans le domaine !

 

Comprendre le RGPD

Comprendre le RGPD

Le RGPD est une nouvelle réglementation européenne avec de nouveaux droits et nouvelles obligations, concernant la collecte, le stockage et l’utilisation de données personnelles sensibles. Cette nouvelle réforme a été mise en place officiellement le 25 mai 2018, pour remplacer une ancienne directive datant de 1995 et devenue trop vétuste.

La naissance de cette nouvelle réforme

 

Cette nouvelle réforme européenne remplace une ancienne directive sur la protection des données, votée en 1995. Ce texte a été abrogé suite au vote du Conseil européen en avril 2016 qui a adopté la mise en place du RGPD. Le nom exactdu RGPD est “le règlement du Parlement européen et du Conseil du 27 avril 2016 relatif à la protection des personnes physiques à l’égard du traitement des données à caractère personnel et à la libre circulation de ces données”.

L’idée est venue du constat fait par la Commission européenne concernant la législation en vigueur, votée en 1995, et qui avait besoin d’être actualisée compte tenu des nombreuses évolutions technologiques sur les dernières années. En 2012, Bruxelles a donc proposé une réforme, qui a duré jusqu’en 2016, avec un accord entre le Conseil, le Parlement et la Commission, le 15 décembre 2015.

 

Ce RGPD impose aux organisations une transparence de l’information aux internautes, concernant le traitement de leurs données personnelles. Les cybernautes ont désormais un meilleur contrôle de leurs données personnelles dites sensibles. Cette nouvelle directive impose aux entreprises un énorme changement concernant leurs pratiques. Désormais, les données ne peuvent être traitées qu’après communication aux personnes concernées du détail complet sur le traitement que vont subir leurs données.

Cette nouvelle réglementation est obligatoire pour les organisations faisant partie de l’Union européenne, mais également pour les entreprises étrangères qui stockent, collectent et utilisent des données personnelles appartenant à des clients résidants dans l’UE.

Les fondements du RGPD

 

Le RGPD répond à deux principes fondamentaux : le respect des droits des personnes et la minimisation de la collecte des données personnelles. Les données personnelles dites sensibles concerne l’origine raciale ou ethnique, l’opinion politique ou l’appartenance syndicale, les convictions religieuses ou philosophiques, la santé, la vie ou l’orientation sexuelle, les données génétiques et biométriques (sans consentement préalable), ou encore les données concernant les infractions et condamnations pénales. Ces données sensibles doivent respecter un cadre particulier, qui interdit toute collecte sans consentement écrit, clair et explicite au préalable, et parfois validés par la Cnil. Il faut également que l’intérêt public soit avéré.

 

La GDPR a comme objectif de devenir le nouveau texte de référence, concernant les données personnelles, au sein de l’UE. Grâce à cette réforme, l’ensemble des États-membres de l’UE dispose du même cadre juridique concernant l’utilisation des données personnelles.

Pour l’internaute, cette nouvelle directive leur permet de disposer de plus de protection et d’avoir accès plus facilement à leurs données personnelles sur internet. En effet, désormais, les entreprises doivent au préalable obtenir un consentement écrit, clair et explicite de la part de l’internaute concerné, afin d’utiliser ces informations personnelles. Pour les enfants, se sont aux parents de donner leur accord avant toute inscription sur un réseau social. De plus, les cybernautes ont désormais le droit à l’oubli afin que toute donnée personnelle soit effacée ou retirée s’il y a atteinte à la vie privée. Ils ont également le droit à la portabilité des données. Enfin, les internautes peuvent aussi être défendus par des associations lorsqu’une organisation utilise illicitement leurs données personnelles. Les actions de groupe sont désormais possibles.

Quelles sont les sanctions en cas de non-respect ?

Les organisations ont intérêt à respecter les règles du RGPD, car en cas de non-respect, des sanctions sont applicables. Les plafonds des sanctions sont d’ailleurs particulièrement élevés : si une entreprise est prise en pleine infraction, les amendes peuvent grimper jusqu’à 20 millions d’euros ou 4 % du chiffre d’affaire annuel mondial total de l’exercice précédent de l’organisation. En sachant que c’est le montant le plus élevé entre ces deux possibilités qui est retenu. Cela peut parfois atteindre plusieurs milliers voir plusieurs millions d’euros, en fonction de l’entreprise concernée. De plus, il est important de noter qu’une organisation doit faire attention à surveiller son sous-traitant, car, en cas de non-respect de la loi, la société en subira les conséquences, du fait de sa qualité de responsable du traitement. À noter que ce sont souvent les petites entités, à l’instar des TPE, PME ou association qui sont le plus touché, car les multinationales disposent d’experts et de juristes travaillant uniquement pour eux afin d’être toujours dans le respect de la loi.

 

Le site donnees-rgpd.fr, vous propose une Data Visualisation interactive afin de parcourir le règlement général de protection des données.

En quoi consiste le Datamining ?

En quoi consiste le Datamining ?

Définition du Datamining

Le Datamining, également appelé fouille, exploration ou forge des données en français, désigne l’analyse de données et la transformation de ces immensités de données, toutes plus diverses et variées les unes que les autres, en informations utiles. Cela est possible grâce à l’établissement de relations entre les données ou sous forme de représentation (patterns). Ces informations peuvent ensuite être utilisées par les entreprises pour augmenter un chiffre d’affaires ou pour réduire des coûts. Elles peuvent également servir à mieux comprendre une clientèle afin d’établir de meilleures stratégies marketing. Ces informations peuvent provenir des informations internes dont dispose une entreprise, grâce à différentes méthodes de recueils d’informations, ou via des sociétés spécialisées dans la revente de données aux entreprises. La définition du Datamining est assez complexe et large, mais l’idée principale est que cette dernière est devenue au fil des années une composante essentielle du BIG Data, lors de son explosion, et des techniques d’analyse de données volumineuses. Le Datamining est à la source des Big Data Analytics, des analyses prédictives et de l’exploitation des données.

Exploration de données : un avantage compétitif pour toutes les entreprises

Malgré une définition complexe du Datamining, celui-ci est un outil aujourd’hui devenu très intéressant pour les entreprises à la recherche d’informations complémentaires pour de potentielles actions futures (marketing, commercial, communication…). Les logiciels Data Mining font partie des outils analytiques utilisés pour l’analyse de données. Le Data Mining est le procédé permettant de collecter des données afin de les analyser pour ensuite trouver des corrélations ou des patterns entre de nombreuses bases de données relationnelles.

Le Data Mining repose sur des algorithmes complexes permettant de segmenter les données et d’évaluer les probabilités futures. Malgré une définition récente du Data Mining, la technologie ne l’est pas. En effet, cela fait quelques années que les entreprises utilisent de puissants stockages sur d’immenses ordinateurs afin de collecter, stocker et traiter de larges volumes de données accumulés grâce à diverses méthodes de recueils.

3 solutions de gestion commerciale performantes

3 solutions de gestion commerciale performantes

La gestion d’une repose sur la gestion comptable, mais également sur une gestion commerciale efficace permettant de piloter en temps réel les processus d’exploitation de l’organisation. Mais, pour quelle solution opter ?

Voici trois solutions de gestion commerciale performantes adaptées à différents types d’entreprise.

Les logiciels de gestion commerciale standard

Il s’agit des solutions au périmètre d’actions restreint, et dont l’étendue varie d’un éditeur à l’autre. Ces logiciels sont souvent vendus avec l’installation, la formation et la reprise des données figurant dans l’ancien système. Rapides à mettre en place et abordables, elles sont surtout utilisées par les petites entreprises. Elles sont efficaces lorsque l’activité de l’entreprise permet de s’adapter facilement à la solution choisie. Généralement, elles peuvent évoluer au fil du temps, mais de manière très limitée.

Les ERP en mode projet

Les ERP sont des solutions pensées et élaborées sur mesure pour l’entreprise : les besoins de l’organisation sont définis et répertoriés dans un cahier des charges transmis au prestataire informatique, qui conçoit la solution parfaitement adaptée aux indicateurs de gestion et au métier du client pour gérer efficacement notamment les achats, les ventes, ou encore les finances. Exigeant des ressources financières et humaines considérables, et plusieurs mois voire années pour être mises en place, elles sont généralement réservées aux grandes entreprises. Au fil du temps, les organisations peuvent faire évoluer la solution : le prestataire analyse et anticipe les nouveaux besoins et propose une nouvelle version du logiciel parfaitement adaptée à la nouvelle situation.

Les solutions intermédiaires

De nombreuses PME n’ont pas la surface financière pour s’offrir une solution de type ERP : en effet, il s’agit pour elles d’un investissement plus conséquent que d’installer des étagères modulaires dans leurs entrepôts et elles ne disposent en outre ni des compétences ni du temps nécessaire pour piloter l’implémentation d’un ERP en mode projet (rédaction du cahier des charges, développement, implémentation…). Pourtant, elles ne peuvent pas non plus se satisfaire d’une solution standard et recherchent un produit capable de s’adapter à leur métier, et non l’inverse.

Il existe des solutions intermédiaires, conçues pour les PME, qui sont adaptables et abordables. Ce sont des progiciels opérationnels paramétrables, personnalisables et évolutifs qui, sans être sur mesure, permettent de répondre correctement aux besoins de l’entreprise et qui restent accessibles en termes de coûts.

Les grandes entreprises optent sans hésiter pour des solutions de gestion commerciale en ERP. Les petites et moyennes entreprises, elles, se tournent vers des logiciels de gestion commerciale standard ou des solutions intermédiaires.

D’où viennent les verrues et comment s’en débarrasser?

D’où viennent les verrues et comment s’en débarrasser?

Les verrues sont un phénomène fréquent, on estime la population mondiale touchée entre 7 et 12% ! Quelles sont les causes de leur survenue et comment les soigner ?

Deux principales causes

  1. Les verrues sont principalement dues au papillomavirus ou VPH qui nous entoure, partout ! Elles ressemblent à une excroissance de la couche supérieure de l’épiderme et se développent sur les mains, les pieds et même le visage, plus rarement néanmoins.

Les lieux de contamination sont essentiellement publics, voire humides : piscines municipales, gymnases (sueur), vestiaires, hôtels. Le papillomavirus se propagera plus rapidement en présence d’une plaie ou d’un déficit immunitaire.

  1. Des troubles psychologiques, de fortes émotions peuvent être également responsables de leur survenue en raison de la baisse d’immunité de l’organisme dans ce contexte.

Les verrues sont extrêmement contagieuses par voie de contact. Elles peuvent être parsemées de petits points noirs qui sont en fait autant de petits caillots de sang.

Les différents types de verrues

  • Les verrues planes ont une surface régulière, ont la couleur de la peau et s’installent plus volontiers sur les mains ou le visage. Elles sont indolores.
  • Les verrues dites vulgaires peuvent être isolées ou en grappe. Leur couleur gris-jaune est caractéristique. Elles se propagent sur les mains ou les orteils et touchent davantage les enfants et les jeunes adultes.
  • Les verrues plantaires s’installent sur la plante des pieds et les orteils, à la manière d’un cal.  Elles sont très douloureuses.

Des traitements efficaces

Les verrues régressent le plus souvent spontanément pour disparaître au bout de deux ans. Néanmoins, il faut toujours consulter un podiatre à Montréal pour diagnostiquer une verrue. Cela pourrait être en effet un durillon, une callosité, une cicatrise fibreuse, voire un granulome (tumeur inflammatoire) ou un mélanome malin, une dermatose…  Il vous proposera également un traitement adapté. 

Une verrue plantaire doit toujours être prise en charge rapidement en raison de la douleur.Les traitements les plus utilisés sont :

  • L’azote liquide utilisée en cabinet,
  • L’acide salicylique en pommade ou gel, la zone tout autour devra être protégée par un sparadrap, pour les petites verrues,
  • Le laser,
  • La cryothérapie ou dessiccation par le froid, toujours chez le médecin, les produits vendus en pharmacie étant trop faiblement dosés,
  • L’homéopathie et notamment le thuya 15 CH.

Les gestes de prévention

Il faut impérativement éviter de marcher pieds nus dans les lieux publics. Séchez-vous bien les pieds et les orteils après votre toilette, le papillomavirus affectionne l’humidité.

4 pathologies liées à la grossesse

4 pathologies liées à la grossesse

La grossesse entraîne des changements du métabolisme d’où l’apparition possible de pathologies qui, heureusement, disparaissent le plus souvent après la grossesse. Petits ou grands soucis, quels sont-ils et comment les traiter ?

  1. Le diabète gestationnel

Le diabète gestationnel est causé par une modification du métabolisme du sucre dans le sang. Certaines femmes deviennent ainsi intolérantes au glucose, voire diabétiques en raison d’un taux de glycémie élevé. Les patientes à risques sont systématiquement contrôlées dès lors qu’elles ont plus de 35 ans, un indice de masse corporelle supérieur à 25, un excès de sucre dans les urines ou des antécédents de diabète gestationnel. Les mamans ayant accouché d’un bébé de plus de 4 kg sont également surveillées.

5% des femmes sont concernées par le diabète gestationnel et doivent suivre un régime durant toute l’aménorrhée. À défaut, le bébé pourrait subir des complications telles que des hypoglycémies post natal ou naître trop gros. 

  1. Les lombalgies

Les lombalgies provoquent des douleurs au niveau des vertèbres lombaires, notamment sur L3, L4 et L5. En fait, le poids de bébé exerce une contrainte mécanique ajoutée à une imprégnation hormonale. Elles doivent être soignées au risque de devenir chroniques après l’accouchement. Suivre un traitement de physiothérapie à Montréal , surveiller son poids et adopter des postures adéquates sont le gage d’une bonne récupération physique.

  1. Les reflux gastro-œsophagiens

Les reflux gastriques sont des petites remontées acides du contenu de l’estomac. Elles provoquent une sensation de brûlure et d’irritation. 10 à 30% de la population en souffre au Canada. Il faut consulter un médecin si cela vous arrive pour une prise en charge adéquate. Les changements hormonaux entraînent en effet un ralentissement de la digestion.

Ils touchent les femmes enceintes à partir du deuxième trimestre, mais s’intensifient au cours des derniers mois. Parfois, la femme en subit les conséquences dès le début de la grossesse. Les solutions sont :

  • Attendre 1 à 2 heures avant de se coucher après un repas,
  • Rajouter des oreillers pour garder le haut du corps incliné,
  • Porter des vêtements plus larges pour un meilleur confort,
  • Consommer de plus petites quantités, c’est-à-dire, fractionner vos repas,
  • Manger lentement et bien mâcher,
  • Eviter les plats gras ou épicés, les agrumes, trop acides, les boissons gazeuses.

Si cela ne suffit pas, un traitement médicamenteux adapté à votre état vous sera prescrit.

  1. L’hypertension artérielle

L’hypertension artérielle est la complication le plus fréquente. La pression s’élève dans les artères et doit être surveillée. C’est pourquoi votre médecin vous prendra la tension à chacune de vos visites. Si elle devient sévère, vous pourriez être hospitalisée durant le reste de votre grossesse. Un traitement médicamenteux sera proposé pour la contrôler à un niveau acceptable pour vous et le bébé.

3 règles d’un bon communiqué de presse

3 règles d’un bon communiqué de presse

Un communiqué de presse est un formidable outil pour communiquer sur un événement, un lancement produit ou toute autre actualité de votre entreprise. Mais pour qu’il rencontre le succès espéré, vous devez respecter ces 3 règles d’un bon communiqué de presse :

  1. Cadrez votre communiqué de presse

La première étape consiste à cadrer votre communiqué de presse. En effet, un bon communiqué doit traiter d’un sujet particulier et remplir un objectif spécifique.

En pratique, posez-vous ces 3 questions avant de le rédiger :

  • Pour quelle raison voulez-vous en diffuser un ? Votre objectif est-il de rassurer votre clientèle ? De la fidéliser ? D’améliorer votre visibilité ? D’attirer des prospects ?
  • Sur quelle actualité désirez-vous communiquer ? En clair, quelle sera l’information centrale de votre communiqué de presse ?
  • Quels médias espérez-vous atteindre ? Presse locale ou plus large ? Généraliste ou spécialisée ?
  1. Trouvez une approche attractive

Ensuite, gardez en tête que votre communiqué de presse sera utilisé par des journalistes, qui rédigeront leurs articles sur cette base. Vous devez donc trouver une approche suffisamment intéressante et attrayante pour leur donner envie d’exploiter votre communiqué. Et si vous avez un sujet vaste en tête, identifiez un angle plus précis pour l’aborder.

Concrètement, demandez-vous quels sujets intéresseraient les lecteurs de vos médias cibles. C’est la question que se posera le journaliste avant de rédiger son article. Alors soyez proactif et posez-vous la même en amont !

  1. Respectez la présentation du communiqué de presse

Enfin, un bon communiqué de presse doit respecter une structure précise :

  • En haut du document : mention « communiqué de presse », logo de votre entreprise et date.
  • Titre : apportezy le plus grand soin, car c’est lui qui va capter l’attention du journaliste.
  • Chapô : en 5 lignes, résumez votre communiqué.
  • Corps du communiqué : informations détaillées, en commençant par la plus importante.
  • À propos : présentez rapidement votre entreprise, avec un lien vers votre site.
  • Contacts presse.

Vous souhaitez diffuser votre communiqué de presse à des journalistes internationaux ? Prévoyez des versions dans plusieurs langues. Pour cela, mieux vaut faire appel à un service de traduction professionnelle, qui fournira une qualité exemplaire en respectant votre texte source.

Conclusion

En suivant ces conseils, vos communiqués de presse seront très professionnels et attireront les journalistes !

Quel hotel choisir pour votre séjour en Martinique ?

Quel hotel choisir pour votre séjour en Martinique ?

La Martinique fait partie des destinations phares pour les touristes souhaitant partir sur les îles afin de passer des vacances farnientes et reposantes. Cette île des Caraïbes fait partie de l’archipel “des petites Antilles”. Si vous souhaitez vous rendre sur cette île française pour vos prochaines vacances, vous allez découvrir une culture martiniquaise encore très ancrée, des traditions ancestrales et une population accueillante et généreuse. Il fait bon d’y passer quelques jours voir quelques semaines de vacances pour vous couper du reste du monde et profiter de l’instant présent. C’est également une île qui vous offrira de sublimes paysages, une végétation luxuriante, des plages exceptionnels, du soleil, de la chaleur toute l’année, des eaux cristallines et des lagons turquoise. Mais avant de découvrir cela, il faut penser à réserver votre hébergement.

Lire la suite Lire la suite

Création d’entreprise : comment passer le cap des 5 premières années ?

Création d’entreprise : comment passer le cap des 5 premières années ?

En matière de création d’entreprise, les premières années sont souvent les plus ardues. L’activité étant toute nouvelle, il faut redoubler d’efforts pour lui donner de solides bases et assurer sa pérennité. Généralement, on considère qu’une entreprise a acquis une certaine stabilité si elle se pérennise au-delà de 5 ans. Dès lors, comment passer le cap des 5 premières années ?

Lire la suite Lire la suite

Douleur de la main: quel diagnostic?

Douleur de la main: quel diagnostic?

Vous souffrez d’une douleur à la main et vous n’êtes pas sûr si cela nécessite une consultation chez le médecin ? Une chose est sûre, la douleur à la main, aux doigts et au poignet ne doit pas être prise à la légère. En effet, il vaut mieux passer des tests médicaux afin de connaître la cause exacte de votre souffrance et d’établir un réel diagnostic, pour en avoir le cœur net. En effet, plus vous tardez à aller chez votre médecin, plus votre situation risque de s’aggraver. En attendant, cet article vous présentera les différentes causes d’une douleur à la main, ce que signifient certains symptômes, ainsi que les traitements qui s’ensuivent.

Lire la suite Lire la suite