Saignement du nez: les premiers gestes

Saignement du nez: les premiers gestes

Encore appelé épistaxis, le saignement du nez est souvent une rupture sans gravité des vaisseaux sanguins situés au niveau de la cloison nasale. Le saignement du nez apparaît souvent chez les jeunes adultes et les ados. Il peut être spontané ou causé par un traumatisme du nez ou de la tête. Si le saignement du nez est provoqué par un coup violent sur la tête, il est vivement recommandé de consulter un médecin. Dans cet article, nous vous dévoilons les premiers gestes à adopter pour arrêter ou soigner un saignement du nez.

Les premiers gestes pour soigner un saignement du nez

Avant tout, il est important de pouvoir évaluer la gravité du saignement du nez. Si le sang est peu abondant et coule de façon unilatérale, alors il s’agit d’un mal sans gravité. Les cas les plus graves sont caractérisés par un saignement abondant, bilatéral et des effets comme la chute de tension.

Pour soigner un saignement du nez, il faut d’abord évacuer le sang qui se trouve dans le nez. Ensuite, il faut arriver à comprimer le vaisseau sanguin causant le saignement. S’il s’agit d’un enfant, vous pouvez le moucher et lui nettoyer le nez avec un sérum physiologique sous forme de dosettes. N’utilisez pas de mouchoir avec les bébés ou les nourrissons. À la place, vous pouvez tout simplement comprimer leurs narines avec deux doigts pendant une durée de dix minutes. N’appuyez pas trop fort.

Il existe quelques méthodes pour petits et grands permettant d’arrêter un saignement de nez en quelques secondes. La première consiste à introduire une mèche hémostatique dans le nez en se servant d’une pince à épiler ou d’une pince Kocher. En utilisant la pince, faites attention à ne pas aggraver le saignement en créant des lésions. Les autres méthodes sont des tampons hémostatiques ou des gels.

Les gestes à éviter

Il est inutile de s’affoler parce que le saignement de nez non causé par un traumatisme ou un choc brutal est bénin et peut s’arrêter en un laps de temps. Il faut surtout éviter de pencher la tête du sujet en arrière s’il est assis. En penchant sa tête, le sang risque de couler dans sa gorge. Il faut aussi éviter d’allonger la victime, car cela peut causer des vomissements et empêcher la formation des caillots.

Quand consulter un médecin ?

Après avoir réalisé ces premiers gestes pour arrêter le saignement du nez, vous devez consulter un médecin si des symptômes comme les vomissements ou les maux de tête apparaissent. La consultation d’un médecin est également indispensable si le saignement ne s’arrête pas dans les dix minutes qui suivent ou si le nez saigne à nouveau après quelque temps. Il faut préciser que les sujets souffrant d’hypertension artérielle doivent nécessairement consulter un médecin.

Les commentaires sont clos.