Droit de la famille : Comment vous faire aider ?

Droit de la famille : Comment vous faire aider ?

La famille vous construit et vous donne tous les moyens pour atteindre vos objectifs. Vous pouvez connaître des difficultés judiciaires en droit de la famille ou avoir besoin de poser des actes juridiques en la matière. Si certains ne connaissent pas forcément l’utilité d’une telle aide, d’autres en revanche ne savent pas comment procéder. Découvrons ici comment se faire aider en droit de la famille.

L’importance de la saisine d’un avocat

Pour produire des actes juridiques comme pour s’assurer la réussite au bout d’une procédure judiciaire, il est préférable de saisir un avocat. Celui-ci pourra vous donner quelques conseils lors de vos différentes démarches pour vous faire gagner du temps. Vous pourrez ainsi tirer un meilleur profit d’une procédure de divorce, quelle que soit votre situation. S’il est vrai que toutes les procédures ne nécessitent pas d’engager un avocat, il est tout aussi vrai que vous aurez besoin d’un bon avocat pour obtenir les meilleurs résultats possible quant à votre situation juridique en famille. Vous pourrez le payer à l’heure ou au forfait selon la procédure en vue. Vous pourrez aussi prévoir un complément en guise d’honoraires de résultat. Si vous êtes à Lyon, pourquoi ne pas engager un avocat en droit de la famille à Lyon.

Les méthodes pour rechercher un avocat

Plusieurs méthodes vous permettent aujourd’hui d’obtenir les services d’un avocat. Vous pourrez vous faire aider par un ancien client dudit professionnel grâce au bouche-à-oreille. Il est également possible de consulter des annuaires professionnels pour en trouver un adapté à vos besoins. Si vous avez plutôt tendance à vite aller sur internet, vous découvrirez différentes plateformes proposant des annuaires d’avocats en ligne. L’avantage de ces plateformes est que vous pourrez déjà bénéficier de conseils liés à votre affaire pour jauger de la compétence de votre prochain conseiller ou défenseur. La question reste de savoir aussi s’il faut choisir un professionnel généraliste ou s’il faut consulter un avocat spécialisé en droit de la famille. En effet, il y a de ces situations juridiques qui touchent à différentes matières en droit.

Ainsi vous pouvez être confronté à une situation combinant à la fois le droit de la famille, celui qui est pénal ou le droit de la propriété. Dans ce cas de figure, il est préférable de consulter un avocat généraliste. Vous pourrez alors profiter de différents conseils, car ce professionnel résout très souvent de tels cas. Par contre, si votre cas est particulièrement lié au droit de la famille, il est préférable de consulter un spécialiste. En réalité, les avocats spécialisés ont la même formation que ceux qui sont généralistes à la différence que les premiers suivent une dernière formation assortie d’un certificat de spécialisation dans tel ou tel domaine. Vous feriez alors mieux de vous procurer les services d’un avocat spécialisé en droit de la personne ou en matière de filiation le cas échéant pour vite trouver satisfaction.

Le juge aux affaires familiales

Il est souvent difficile de faire marche arrière lorsque vous saisissez ce juge. Il est alors conseillé d’essayer une dernière conciliation avant de faire ce pas. Plusieurs options s’offrent à vous quant au choix du juge aux affaires familiales. Vous pourrez ainsi choisir le juge du lieu de résidence du défendeur en général ou, s’il s’agit des enfants d’un couple marié, celui du lieu de résidence habituel desdits enfants. Il est également possible de consulter le juge où réside la famille en cause. Grâce à un courrier contenant les informations de votre identité et en mentionnant le but de votre demande, vous pourrez faire recours au juge aux affaires familiales sans les services d’un avocat. Quelle que soit l’espèce, vous aurez besoin de fournir un exemplaire de votre acte de naissance ou de celui de tous les enfants en cause, de votre carte d’identité de votre acte de mariage ou de votre livret de famille. Il est également indispensable de présenter un exemplaire du jugement de séparation de corps ou de divorce le cas échéant ou de toute décision portant sur la famille en cause.

Les commentaires sont clos.