Douleur de la main: quel diagnostic?

Douleur de la main: quel diagnostic?

Vous souffrez d’une douleur à la main et vous n’êtes pas sûr si cela nécessite une consultation chez le médecin ? Une chose est sûre, la douleur à la main, aux doigts et au poignet ne doit pas être prise à la légère. En effet, il vaut mieux passer des tests médicaux afin de connaître la cause exacte de votre souffrance et d’établir un réel diagnostic, pour en avoir le cœur net. En effet, plus vous tardez à aller chez votre médecin, plus votre situation risque de s’aggraver. En attendant, cet article vous présentera les différentes causes d’une douleur à la main, ce que signifient certains symptômes, ainsi que les traitements qui s’ensuivent.

Les causes d’une douleur à la main

Le squelette de la main possède une architecture très complexe, ce qui lui permet de réaliser une multitude de tâches mais qui la rend aussi assez vulnérable. Il est évident que pour connaître l’origine de toute douleur, il faut s’attarder sur le contexte dans lequel elle est apparue. Avez-vous été victime d’une chute dernièrement ? Si c’est le cas, vous souffrez peut-être d’une fracture ou d’une dislocation. Exercez-vous une activité sportive intensive ? Un faux mouvement ou une forte pression sur votre main peuvent engendrer une douleur, supportable certes, mais très gênante. La répétition de mouvements rudes et brusques, lors de l’exécution de différentes tâches manuelles, est susceptible de vous causer une douleur permanente à la main. L’âge pourrait être également un facteur non négligeable. Outre ces causes, une douleur à la main qui se prolonge, peut être un signe alarmant d’un souci de santé plus grave.Voici quelques maladies qui peuvent être à l’origine d’une main douloureuse.

Les maladies concernées et leurs symptômes

Quand la douleur persiste et devient permanente, cela indique que votre cas est peut-être plus grave, qu’il nécessite une visite médicale approfondie. Ostéoarthrite, arthrite, kyste synovial, maladie de Raynaud, syndrome du canal Carpien… seul votre rhumatologue pourra établir un diagnostic complet.

♦ L’ostéoarthrite : c’est le rhumatisme le plus fréquent. C’est une pathologie dégénérative, résultant d’une dégradation du cartilage qui recouvre les extrémités des os au niveau des articulations et qui peut engendrer une déformation. Ses principaux symptômes sont :

•Une douleur profonde, très vive à l’activité et qui peut persister au repos.

•De l’enflure et de la raideur dans les articulations.

•Une perte de flexibilité articulaire.

♦ Arthrite : autre cas de rhumatisme, il s’agit d’une inflammation aiguë ou chronique des articulations. Elle a pour symptômes des douleurs et des raideurs au niveau des articulations ainsi qu’une sensation de crépitation articulaire.

♦Le kyste Synovial : il s’agit d’une tuméfaction formée d’une poche remplie d’un liquide gélatineux. Les symptômes sont les suivants :

•Douleur à la pression et au mouvement et une mobilité de l’articulation assez réduite.

♦ La maladie de Raynaud : c’est un trouble de la circulation qui affecte principalement les extrémités, comme les doigts. Ses symptômes sont :

•Le changement de couleur des zones atteintes, des fourmillements, des pulsations et un engourdissement.

♦ Le syndrome du canal carpien : ce syndrome correspond à la compression du nerf médian au poignet. Il se manifeste par des engourdissements dans les doigts et une perte de force musculaire dans le poignet et la main touchés.

Diagnostic, traitements et chirurgie :

Les maladies qui touchent la main ne sont pas si faciles à diagnostiquer, ni à traiter. En effet, votre médecin procédera sûrement à un examen clinique ainsi qu’à des examens électrodiagnostics et il vous posera quelques questions. Une analyse de sang est souvent nécessaire. Les douleurs qui sont engendrées ne sont pas toujours faciles à soulager, ou à guérir.

Effectivement, les traitements médicamenteux prescrits sont souvent de longue durée et quand ils ne sont pas efficaces une intervention chirurgicale est vite envisagée. Elle nécessite souvent une rééducation par la suite. Pour le syndrome du canal carpien dont nous avons parlé plus haut, il faut une chirurgie du tunnel carpien sous endoscopie, il s’agit d’une décompression endoscopique du tunnel carpien, qui ne prendra que quelques minutes. Si vous avez le moindre doute, n’hésitez pas à consulter le médecin le plus tôt possible.

Les commentaires sont clos.