A la découverte du Parc Naturel Aiako Harria

A la découverte du Parc Naturel Aiako Harria

Un vrai parc naturel est une réserve, un endroit spécial où sont gardés et protégés plusieurs espèces naturelles tant animales que végétales. Il vous fait ressentir à un haut niveau, la beauté et la splendeur de la vie sous toutes ses formes. La côte basque regorge de merveilles naturelles propices à des vacances de rêves. Cet article vous propose alors une escale au Parc Naturel Aiako Harria.

Présentation du parc

Le Parc Naturel Aiako Harria est créé en 1995 et est situé à la limite occidentale des Pyrénées entre les rivières Bidassoa et Urumea. Si vous êtes en camping à Guéthary, réjouissez-vous de pouvoir explorer les ressources naturelles qu’offre ce parc. Vaste de sa superficie de 6193 ha, ce parc protégeant les montagnes et les forêts se vante fièrement de ne pas être des moindres. Haute de 837 m, il rassemble les terrains les plus anciens car figurez-vous qu’il existe dans ce parc, un massif de montagnes remontant à l’ère primaire ou paléozoïque. Des itinéraires balisés vous y mènent.

Il est encore appelé les Trois Couronnes à cause de ses trois sommets principaux : Irumugarrieta, Txurrumurru et Erroibide. Vous êtes amoureux de la nature ? Voici l’endroit idéal. Sachez que l’immense vallée qu’englobent les extraordinaires paysages du parc est à couper le souffle. La vie vous semblera si belle et paisible que vous ne pourrez pas vous empêcher de marcher sur la route d’Oeileku par exemple, vous permettant de découvrir les cromlechs et même des monuments funéraires datant de l’âge du fer. Entre surf, vélo ou randonnées, osez faire un pas vers le paradis !

Importance du Parc naturel Aiako Harria

Saviez-vous qu’il a été découvert dans ce parc, des fossiles d’animaux marins et des dizaines de monuments mégalithiques datant de 300 millions d’années ? Eh oui, revivez l’histoire ! Dominée surtout par les forêts de chêne, la flore de ce parc est tout aussi diversifiée que sa faune présentant plus de 147 espèces de vertébrés. Vous y trouverez par exemple le Chèvrefeuille ou le sanglier, les sphaignes, ou le vautour fauve. Vous serez aussi tentés de voir les gorges d’Aiztondo avec une chute d’eau de 10 mètres de dénivelé ou de visiter les dizaines de puits et de galeries minières.

La constitution de ce parc réaffirme sa mission de protection des espèces naturelles. Sa proximité avec la frontière française a influencé l’ingénierie militaire qui s’est établie en y construisant des fortifications. Il possède sa propre spécificité qui le rend unique parmi tous les parcs des pays basques. Véritable réserve écologique, vous pouvez découvrir plus sur le parc Aiako Harria anciennement lieu de recherche de minerais par les hommes préhistoriques et plus tard les romains en vous rendant au Centre d’Interprétation de ce parc naturel, enclave d’une beauté singulière.

Les commentaires sont clos.